Partir en voyage en Nouvelle-Zélande

Quand on pense à la Nouvelle-Zélande, la première image qui vient est souvent celle des fameux All Blacks et leur légendaire Haka, juste après les paysages du Seigneur des Anneaux. Et si le rugby est certes un aspect important de l'identité de la Nouvelle-Zélande, il est loin d'être le seul ! Ces deux immenses îles, assez peu peuplées - moins de 5 millions d'habitants répartis sur 268 000 km² - offrent un paysage préservé, idéal pour un circuit en autotour, qui enthousiasmera les amateurs d'aventure et de grands espaces. Le pays, qui fait toujours partie du Commonwealth, est très largement accessible aux voyageurs : le maori et l'anglais sont les langues officielles, et le courant y circule en 220v, bien que les prises à trois fiches plates nécessitent un adaptateur. De fait, la Nouvelle-Zélande est une destination parfaite aussi bien pour un voyage d'aventure sur mesure que pour un séjour en famille à la découverte des grands espaces. ...Lire la suite

En savoir plus

Devise

Dollar

Temps de vol

27h

Décalage horaire

12h

À deux

Nouvelle-Zélande

Incontournable Île du Sud

Atterrissez sur l’île du Sud pour un dépaysement immédiat ! […]

Plage, parc Abel Tasman, Nouvelle-Zélande
À deux

Nouvelle-Zélande

Incontournable Nouvelle-Zélande

Vous débuterez votre voyage par l’île du Nord, à la […]

Désolé, il n'y aucune suggestion correspondant à vos critères.
Pourquoi ne pas nous demander un devis sur mesure ?

Créez votre voyage

Un voyage unique entre deux îles…


Les deux îles principales s’étendent sur environ 1600 km de latitude, et leur relief est pour le moins varié: l’île Sud est connue pour sa chaîne de montagne, les “Alpes du Sud”, tandis que l’île Nord se caractérise par une activité volcanique et géothermique importante. Les sources thermales y sont d’ailleurs réputées. Les paysages, étranges et tourmentés, séduisent par leur beauté et leur mystère. Le climat y est généralement doux, océanique et tempéré, mais attention, car le Sud de l’archipel n’est pas très éloigné des “40e rugissants”, et certaines zones ont un climat plus âpre. Hémisphère sud oblige, les mois de décembre à mars sont l’été austral : c’est la saison la plus agréable pour tous les séjours de pleine nature, randonnées et ascensions. L’hiver austral est plutôt doux, mais là encore cela dépend des zones, le froid peut être très vif tout au sud de l’archipel.
Néanmoins, l’ensemble du pays jouit d’un très bon ensoleillement : ses trois villes principales, Auckland, Wellington et Christchurch, cumulent chacune plus de 2000 heures annuelles d’ensoleillement, et il est prudent d’emporter chapeau et crème solaire. L’isolement du pays est également à l’origine de sa faune et de sa flore uniques : 80% des espèces qui la peuplent n’existent que là. Les îles étaient en grande partie couvertes de forêt avant l’arrivée des vagues successives d’immigration, et encore aujourd’hui le peuplement reste tout à fait original. Ainsi, les mammifères terrestres se résumaient, avant le peuplement, à deux espèces de chauve-souris, et aujourd’hui encore il n’y a aucune espèce de serpent répertoriée sur le territoire.

Une histoire unique


Car c’est là le point principal de l’histoire de ce pays unique : l’histoire de son peuplement. Avant le XIIIe siècle et l’arrivée de Polynésiens de l’est qui y établissent la culture maorie, les îles de Nouvelle-Zélande n’avaient pas connu l’homme. Les premiers Européens n’arrivent que quatre siècles plus tard environ, principalement de Hollande. Le contact est de courte durée, et il faut attendre l’arrivée de James Cook au XVIIIe siècle pour que s’établissent de réels contacts, et un peuplement réel. Au XIXe siècle, des colonies de baleiniers et de chasseurs de phoques peuplent les côtes. Les Maoris ont failli ne pas survivre à ces arrivées de colons, apportant armes, maladies et espèces végétales et animales invasives. Pourtant, c’est en se basant sur sa culture et sa structure clanique et familiale que la société maorie va parvenir à subsister et à affirmer sa place dans le pays. Et aujourd’hui, le Nouvelle-Zélande est une nation fière de son histoire et de ses origines.
Cette richesse se retrouve aussi dans sa cuisine : poissons et fruits de mer des côtes, agneau, légumes souvent bio servis croquants sont les spécialités du pays, agrémentés dans un esprit de fusion qui doit beaucoup à la rencontre d’influences multiples. Surtout, la Nouvelle-Zélande commence à être reconnue pour ses excellents vins, notamment blancs, qui tirent parti de l’ensoleillement très avantageux de l’archipel : ses sauvignons blancs et ses chardonnays sont désormais réputés.