Informations COVID-19Dernière minuteEn savoir plus

Tent in Monument valley, Utah, USA

La piste Amérindienne

Durée

21 jours

À partir de

3 205 €

Une grande et belle escapade à la rencontre de peuples oubliés de l’Amérique, au coeur des vastes contrées du sud-ouest bordant la frontière du Mexique jusqu’à la splendide région des "Four Corners". Des sites archéologiques de toute beauté et d’une importance historique majeure se découvrent tout au long de cet itinéraire, qui fait également la part belle à des merveilles géologiques et naturelles grandioses, tels les géants cactus candélabre du désert de Sonora, les éblouissantes dunes de gypse du White Sands National Park et les immenses sentinelles de grès rouge à Monument Valley.

Jour 1 FRANCE / PHOENIX

A l’origine, petite bourgade de 300 colons la plupart éleveurs et mineurs, établis autour d’un fort militaire, Phoenix a bien grandi depuis 1867, date de sa création par Jack Swilling de Wickenburg, qui fut le premier, après bien sûr l’ethnie amérindienne Hohokam qui exploitait les lieux depuis le XIIème siècle, à reconnaître les atouts du site au pied des « White Tank Mountains ». La capitale de l’Arizona, mégalopole bouillante et bouillonnante, jouit d’un cadre naturel exceptionnel, ensoleillé la quasi-totalité de l’année. Elle offre aujourd’hui de nombreux quartiers, oasis de verdure au milieu de paysages de sable et de montagnes, dont le plus célèbre est la chic banlieue de Scottsdale. Avec ses édifices à fausses façades, ses enseignes artisanales et ses poteaux d’attache pour chevaux, elle est un hymne à la nostalgie d’une époque révolue. Pour échapper à la torpeur des rues, jouissez de la fraîcheur d’un musée et notamment du fameux « Heard Museum », qui expose depuis 1929 une collection éblouissante d’art et d’artisanat amérindien dont une merveilleuse compilation de poupées « Katchinas » de la tribu Hopi.

Jour 2 PHOENIX / ORGAN PIPE CACTUS NATIONAL MONUMENT

Rendez-vous aux confins de l’Arizona, à la frontière avec le Mexique, dans un parc à la beauté virginale où les couleurs du désert éclairent de toute leur splendeur des paysages dépeuplés qui s’offriront presqu’à vous seuls tant la région reste très peu fréquentée. Traversant des champs de cactus à perte de vue, la Highway 85 vous mène à Gila Bend où vous pourrez faire une halte dans l’hôtel très particulier Best Western Space Age Lodge, qui ne manquera pas de vous étonner par son architecture ultrakitsch. Continuation vers Ajo et sa charmante place de style colonial ornée d’une jolie église d’un blanc immaculé. Encore plus au sud, vous entrez sur les terres du parc, hérissées de plus d’une vingtaine d’espèces de cactées dont l’endémique cactus « tuyau-d’orgue » qui a légué son nom à ce site naturel reconnu Réserve de la biosphère par l’Unesco en 1976. « L’Organ Pipe Cactus National Monument » est éloigné de tout mais vaut largement le détour et il faut absolument profiter des nombreux chemins de randonnée pour en découvrir toutes les beautés au lever et au coucher du soleil. Un superbe sentier vous mènera notamment jusqu’aux vestiges de la mine Victoria, l’un des plus anciens sites de prospection d’or et d’argent du sud-ouest de l’Arizona. Mais attention, la beauté se mérite et bénéficier de cette nature uniquement pour soi se gagne durement sous la chaleur du désert. Emportez toujours avec vous durant ces promenades, eau et collations. Et n’oubliez surtout votre appareil photo dans la voiture, ce serait vraiment dommage…

Jour 3 AJO / TUCSON

Vous voilà partis à l’assaut du grand désert de Sonora sur la Highway 86 qui file vers l’Est en direction de Tucson. De part et d’autre de la route s’élèvent les fameux cactus saguaro, symboles de ces étendues infinies et inhospitalières du sud-ouest américain. Prenez de la hauteur et bifurquez sur la route secondaire 386 qui vous mène à l’observatoire national Kitt Peak situé à 2096 mètres au sommet des « Quinlan Mountains ». Vous jouirez d’un panorama exceptionnel sur toute la région ainsi que d’une fraîcheur bienvenue à cette altitude. Tucson n’est plus qu’à une petite heure mais vous avez pris goût aux montagnes et vous laissez donc les artères surchauffées de la ville de côté pour rejoindre la « Tucson Mountains Drive », qui serpente sur les flancs des collines surplombant la cité. Vous traversez des forêts magiques de cactus, croisez le site des anciens studios de cinéma d’Old Tucson reconvertis en parc d’attraction, puis le musée « Arizona-Sonora Desert », lequel avec ses expositions en plein air sur les surprenantes et variées formes de vie survivant dans le désert, comme le puma, le crotale, le colibri ou encore le pécari, sera une brillante introduction à votre exploration du district ouest du « Saguaro National Park ». Cette partie du parc, plus petite, préserve à environ 1000 mètres d’altitude, quelques 10 hectares d’écosystème désertique dans lequel s’épanouit tant bien que mal la stature royale du saguaro. Ce cactus imposant aux bras relevés est poussé dans ses ultimes retranchements à chaque saison par des températures extrêmes, une sécheresse perpétuelle, de fréquents impacts de foudre, des vents violents et des prédateurs voraces. Sa survie tient du miracle et pourtant certaines des 40 millions de graines qu’il produira durant sa longue existence, atteindront un jour une hauteur d’environ 15 mètres pour un poids de plus de 7 tonnes ! C’est pourquoi vous aurez plaisir à observer ces longues et trapues silhouettes se découper à l’horizon dans le soleil couchant et vous comprendrez pourquoi on surnomme ce géant, le « monarque du désert ».

Jour 4 SAGUARO NATIONAL PARK (EAST DISTRICT)

En 1687, lorsqu’un missionnaire venu évangéliser les indiens et également cartographier la région, il marque pour la première fois l’emplacement de la ville après avoir rencontré la tribu Pima, qui appelle l’endroit « Chukson », terme signifiant « le printemps au pied de la montagne noire ». Effectivement entourée de cinq chaines de montagnes et située à seulement 70km de la frontière du Mexique, Tucson attire depuis toujours de nombreux immigrants, ce qui lui confère une atmosphère toute particulière. Ville-champignon à l’urbanisme peu homogène, Tucson ne possède pas vraiment de centre-ville piétonnier. Alors déambulez rapidement dans « El Presidio », son quartier historique, qui abrite quelques rues calmes jalonnées de belles demeures en adobe ornées de jardins paisibles et ombragés, puis partez visiter la Mission San Xavier del Bac, l’un des plus beaux exemples de l’architecture missionnaire aux Etats-Unis, fondée en 1692. Echappez-vous ensuite vers les sommets, dont celui du mont Lemmon qui vous ravira par son splendide panorama à presque 3000 mètres d’altitude au-dessus des vallées et canyons environnants. Au bout de 40km d’épingle à cheveux et de virages aveugles serpentant sur le flanc sud des montagnes de Santa Catalina, vous terminez votre route dans une fraîche forêt de conifères rappelant d’avantage le Canada que le sud de l’Arizona. Redescendez tranquillement vers la section Est du parc national Saguaro pour une fin d’après-midi toute en couleurs et sérénité au coeur de ce milieu naturel extrême mais d’une si séduisante et inspirante beauté, notamment lorsque les fleurs sauvages, buissons et cactus fleurissent après une grosse averse printanière et pigmentent le désert de leurs époustouflantes nuances bigarrées.

Jour 5 TUCSON / TOMBSTONE / BISBEE

En route pour Tombstone, la plus célèbre des villes minières du Far West qui doit sa renommée au légendaire « Règlement de comptes à OK Corral ». En effet, sans Wyatt Earp et Doc Holliday, la ville serait sans doute tombée dans l’oubli après l’inondation de sa principale mine d’argent en 1886. Si l’ambiance théâtrale et éminemment touristique vous rebute, détournez-vous vers un musée exceptionnel perdu au milieu de nulle part, au nord-est de Tombstone, « l’Amerind Museum » qui présente une remarquable collection d’art et d’archéologie amérindiens. Reprenez la route au Sud en contournant les pittoresques « Dragoon Mountains » où se cache le « Cochise Stronghold », repaire du légendaire chef Chiricahua, que vous pourrez visiter. Continuation vers la ravissante et authentique Bisbee blottie dans la vallée verdoyante de San Pedro au coeur des « Mule Mountains ». Grâce à la mine de cuivre découverte au pied de ces montagnes, les habitants de Bisbee construisirent un opéra et des bâtiments de style victorien italianisant toujours partiellement intacts. Cette richesse passée s’admire le long des rues pentues et tortueuses qui s’accrochent aux flancs des canyons. Prenez le temps de visiter une antique mine à bord d’un wagonnet, et en soirée installez-vous au comptoir du « Stock Exchange Bar », l’ancienne Bourse aux mines restaurée en saloon, et sirotez votre boisson favorite en écoutant de la musique « live ».

Jour 6 BISBEE / CHIRICAHUA NM / SILVER CITY

Dans la matinée, vous empruntez la highway 191 en direction du parc isolé et spectaculaire de « Chiricahua National Monument ». Ce site que les Apaches utilisaient comme bastion pour lancer des raids contre les colons, la cavalerie américaine et les fermiers mexicains préserve des paysages remarquables et vraiment uniques. Nommé par les indiens, la « Terre des Roches debout », ce haut plateau abrite une impressionnante série d’énormes pinacles, de flèches et colonnes de pierre ainsi que d’étonnants rochers en équilibre entourés d’une verte et dense végétation de genévriers, pins, yuccas, chênes et sycomores, habitée par une multitude d’oiseaux et de mammifères rares. Vous rejoignez au nord l’Interstate highway 10 qui file à travers une immense mer de buissons de sauge vers le Nouveau-Mexique et votre prochaine étape Silver City, ville minière entourée de belles montagnes où le fameux Billy the Kid a passé son enfance. Cette région était autrefois habitée par les Mimbres, peuple amérindien qui maitrisait comme nulle autre ethnie l’art de la céramique que de nombreux spécialistes tiennent en haute estime. La plus belle collection au monde de ces poteries est justement préservée dans le « Western New Mexico University Museum » de Silver City.

Jour 7 SILVER CITY / GILA CLIFF DWELLINGS NM / WHITE SANDS NATIONAL PARK

Quelle route ! Pour rejoindre le site historique de Cliff Dwellings, il vous faudra partir tôt et suivre un itinéraire étroit et sinueux sur environ 60km à travers certaines des étendues sauvages les plus vastes et les plus reculées du pays. La route serpente en lacets sur les flancs de la chaîne de Pinos Altos et longe la ligne de partage des eaux à 2400 mètres d’altitude avant de plonger en flèche vers la rivière Gila tout en vous offrant des points de vue magnifiques sur les canyons et la nature primitive de l’immense forêt nationale de Gila. Arrivés au « Gila Cliff Dwellings National Monument », suivez le sentier en boucle d’1,5km et découvrez ces habitations troglodytiques mogollon en adobe, lovées dans les anfractuosités de la falaise. Le cadre est splendide. Au fond d’un ravissant canyon ombragé et baigné par la rivière Gila, cinq grottes contiennent une série remarquable de 42 salles reliées par des coursives. Entre 40 et 50 Indiens Pueblo vivaient dans ces habitations à la fin du 13e siècle. Retour au Sud vers l’Interstate highway 10 pour rejoindre en fin d’après-midi les dunes lumineuses du « White Sands National Park », émergeant au pied des montagnes San Andreas. Une route panoramique s’enfonce au coeur du parc et rallie plusieurs sentiers aménagés. Un spectacle unique vous attend sur ces mouvantes vagues parfois hautes de 15 mètres, dont le sable de gypse d’un blanc immaculé, est aveuglant et tellement réfléchissant en pleine journée qu’il est préférable d’attendre le coucher du soleil, quand les sables réfractent la lumière et la brisent en un superbe arc-en-ciel.

Jour 8 ALAMORDO / SALINAS PUEBLO LISSIONS NM / SANTA FE

Encore un riche et superbe itinéraire ce jour, qui vous mène par des routes secondaires très peu fréquentées à des sites naturels et archéologiques de toute beauté. A commencer par le « Three Rivers Petroglyph Site », qui expose le long d’un court sentier chevauchant une étroite crète basaltique, une incroyable concentration et magnifique diversité de glyphes gravés entre les Xème et XVème siècle. Vous poursuivez votre pérégrination au nord à travers les étendues désertiques du Nouveau-Mexique et suivez la route 55 qui vous conduit à Grand Quivira, la première des trois missions franciscaines construites au début du XVIIème siècle au coeur de communautés Pueblos florissantes. Plus au nord, vous croiserez Abò et Quarai dont il ne reste aujourd’hui que les ruines plutôt austères des églises et kivas. Mais dans la quasi-solitude des lieux vous serez certainement impressionnés par les lignes épurées et géométriques de leur architecture. Continuation vers Santa Fe en empruntant la fameuse « Turquoise Trail » qui traverse plusieurs petites villes minières ayant miraculeusement préservé l’ambiance et le charme délicieusement suranné du vieil ouest. N’hésitez pas à vous détourner quelques instants de la route principale et pénétrer la forêt nationale de Cibola jusqu’au sommet de Sandia Crest à plus de 3200 mètres d’altitude. Vous jouirez alors d’une vue spectaculaire sur Albuquerque. Arrivée en début de soirée à Santa Fe, fondée en 1607 par les espagnols et paradis exotique pour les colons ayant parcouru des milliers de kilomètres sur la piste venant du Missouri. Santa Fe possède une architecture unique et une atmosphère particulière à la fois nonchalante mais aussi très vivante qui a toujours attiré les artistes et les exilés de tout bord.

Jour 9 TAOS ET LES VILLAGES PUEBLOS

Si vous êtes férus d’art et d’histoire, la ville de Santa Fe vous ravira par ses bâtiments traditionnels en adobe abritant sous leurs toits plats et derrière leur grand portail des musées singuliers, de superbes galeries d’art et des boutiques richement achalandées en artisanat du Southwest. Promenez-vous le long de « Canyon Road », tout autour de la Plaza, le coeur de Santa Fe, et respirez l’ambiance à la fois provinciale et latine de la ville, fruit de son brassage coloré des cultures amérindienne et espagnole enrichi d’une sensibilité artistique contemporaine. Rendez-vous ensuite à Taos, par la « High Road ». Cet itinéraire s’enfonce dans les montagnes Sangre de Cristo parsemées de hauts sommets à plus de 3900 mètres d’altitude. Il croise des petites bourgades isolées, construites il y a plus de quatre siècles par les premiers colons espagnols et qui gardent encore cette saveur de l’ancien temps en perpétuant autour de leurs antiques églises fortifiées ornées de saints chamarrés, les traditions culturelles, religieuses et artistiques. Vous arrivez dans l’après-midi à Taos dont la beauté architecturale de ses bas édifices en pisé, blottis autour de la place centrale sous un ciel bleu intense ne vous laissera pas indifférents. Cependant poussez sans attendre jusqu’à Taos Pueblo. Sur fond de montagnes, avec ses jolies habitations à plusieurs étages, richement colorées, aux angles et surfaces lisses de murs en adobe ajustés à la perfection, ses fours ruche, ses échelles en bois et ses « ristras » de piments rouge suspendus, il est sans conteste le plus esthétique des pueblos et celui qu’il faut impérativement visiter. S’il vous reste un peu de temps, allez admirer les superbes collections d’arts indien et colonial du « Millicent Rogers Museum », situé à 10 minutes du village.

Jour 10 SANTA FE / CHACO CULTURE NHP / AZTEC RUINS NATIONAL MONUMENT

Vous quittez les hauts plateaux pour rejoindre la vallée et le bassin désertique de San Juan. Vous devrez emprunter des portions de route non asphaltées mais l’exploration du « Chaco Culture National Historic Park » compensera largement ces quelques kilomètres de poussière. Sur ce site improbable, théâtre d’étés brulants et d’hivers très rigoureux, des milliers de personnes vécurent entre les années 800 et 1100. Elles érigèrent des structures architecturales complexes, utilisant des techniques de maçonnerie uniques, cultivèrent les sols grâce à un système très ingénieux d’irrigation et bâtirent ainsi une civilisation très avancée pour l’époque, répandant son influence largement au-delà des frontières du bassin. La décadence puis la disparition complète de la civilisation Chaco demeure une énigme pour les chercheurs mais ce lieu hautement spirituel est sacré pour tous les indiens du Sud-Ouest, et son exploration au coeur d’un désert isolé et hostile reste une expérience inoubliable. Rejoignez ensuite au nord de l’état la ville d’Aztec, porte d’entrée du « Aztec Ruins National Monument ». Si le coeur vous en dit et si la météo le permet, car il faudra rouler sur des pistes gravillonnées, n’hésitez pas à explorer cette région reculée du Nouveau-Mexique où de superbes sites géologiques isolés s’offrent à de téméraires randonneurs, telle la zone sauvage et escarpée de Bisti/De-Na-Zin Wilderness. Vous y trouverez des paysages désertiques exceptionnels abritant des formations rocheuses semblant sorties d’un pays imaginaire ou de régions lunaires.

Jour 11 AZTEC / MESA VERDE NATIONAL PARK

Visite rapide « d’Aztec Ruins » qui préserve les vestiges datés du XIIème siècle, d’un village des indiens Pueblos, satellite de Chaco Canyon auquel il était relié par une route. Abandonné au profit du site plus arrosé de Mesa Verde, vous suivez donc le chemin des anciens et rejoignez vous aussi le parc national de Mesa Verde dans l’état du Colorado. En arrivant à l’entrée, arrêtez-vous au « Visitor Center » avant d’attaquer la route en lacets qui escalade la gigantesque mesa culminant à plus de 2400 mètres d’altitude. Inscrivez-vous à une visite guidée dans l’un des fabuleux villages, « Cliff Palace » ou « Balcony House », nichés au creux des falaises immenses qui délimitent le parc. Plus tard, vous partirez en randonnée libre sur un sentier sauvage au coeur de la forêt, accrochée aux flancs des canyons, à la recherche de pétroglyphes gravés délicatement dans le grès. C’est le cadeau magique offert par les anciens Anasazi, que vous contemplerez avec délice au bout du « Petroglyph Point Trail ». Lors de cette riche et belle journée, vous pourrez admirer d’autres trésors archéologiques au détour de routes panoramiques ou de sentiers balisés plus au moins accessibles et vous en profiterez jusqu’au bout puisque votre hébergement se situe au coeur du parc.

Jour 12 MESA VERDE NATIONAL PARK / HOVENWEEP NM / MONUMENT VALLEY

Vous roulez depuis quelques temps en plein pays Navajo et l’itinéraire du jour suit le « Trail of the Ancients » qui traverse la région des « Four Corners » où se rencontrent le Colorado, l’Utah, l’Arizona et le Nouveau-Mexique, et dessert certains des sites archéologiques les plus fascinants et les plus importants d’Amérique du Nord. Sur les traces des Anciens, vous découvrez la culture et les modes de vie des Amérindiens tout en profitant de paysages d’une beauté saisissante. Vous quittez à regret votre nid d’aigle dans le parc de Mesa Verde pour rejoindre la ville de Dolores, siège du « Anasazi Heritage Center », un musée interactif dédié aux anciens peuples Pueblo et aux études archéologiques qui ont révélé leur histoire. Sur les terres du musée, deux villages ancestraux sont accessibles à pied, mais pour admirer l’un des plus beaux du « Canyons of the Ancients National Monument », roulez au nord-ouest sur 45km et visitez le « Lowry Pueblo » qui présente des murs debout, 40 chambres et plusieurs kivas disséminés dans un maigre maquis de genévrier et d’armoise. Vous quittez le Colorado pour rejoindre l’Utah et le site « d’Hovenweep National Monument » dont les ruines des tours en pierre de formes variées s’égrènent au bord de canyons désolés et de mesas arides illustrant parfaitement la traduction du mot « Hovenweep » en langues Piute et Ute qui signifie « vallée désertée ». Continuation vers Mexican Hat et la photogénique « Valley of the Gods » que vous laissez derrière vous pour vous rendre sur l’un des plus beaux sites de Navajoland, quintessence des paysages du Southwest et de la mythologie amérindienne, la magnifique Monument Valley. Merveille minérale par excellence, Monument Valley expose sur une vaste plaine rougeoyante, fond antédiluvien d’un océan, ses gigantesques mesas nées d’un plissement progressif de l’écorce terrestre. Le spectacle est particulièrement grandiose en fin d’après-midi, lorsque les rayons obliques du couchant éclairent d’une lumière douce et vaporeuse cette hallucinante enfilade de monolithes de grès.

Jour 13 MONUMENT VALLEY / CANYON DE CHELLY NATIONAL MONUMENT

Tôt ce matin, vous empruntez avec précaution la piste qui descend et s’enfonce dans la vallée. Le parcours vous mène à plusieurs saisissants points de vue sur les buttes, mesas, aiguilles et formations rocheuses diverses. Dès les premiers tours de roue, votre regard embrasse sur votre gauche la première scène mondialement photographiée des trois buttes de West Mitten, East Mitten et Merrick, dont les silhouettes emblématiques de grès rouge semblent avoir été tranchées nettes par une lame acérée. Du groupe des « Three Sisters », fines aiguilles de grès détachées d’une immense mesa, en passant par « Camel Butte Point » dont la roche érodée figure les bosses d’un chameau, et « The Hub », dôme pétré se découpant à l’horizon, jusqu’au point de vue sur « Totem Pole » où l’érosion naturelle du grès doux de Chelly a laissé un unique et fragile pinacle dressé seul au milieu de la plaine, vous allez de merveilles en merveilles le long de ces 27km non asphaltés. Et pour finir la boucle, ne manquez pas « Artist’s Point » où vous jouirez d’un panorama fantastique sur la monumentale vallée. Vous quittez les lieux par la highway 163 qui file au sud vers Kayenta en croisant l’imposant monolithe conique « Agathla Peak », ancien bouchon volcanique créé par une puissante explosion gazeuse. Vous longez ensuite la gigantesque Black Mesa sur la route secondaire 59 qui traverse une steppe infinie et rejoint la highway 191. Prenez à gauche pour contourner le parc Canyon de Chelly et l’aborder par son entrée Nord-Est via le canyon del Muerto qui vous offrira dans la lumière douce d’une fin d’après-midi, vos premières sensations au bord des vertigineuses falaises de grès, théâtre de la résistance acharnée et désespérée des indiens Navajos au cours du XIXème siècle. Ce Monument National arborant de spectaculaires canyons, flèches et mesas de roches rouges rivalise avec n’importe quel site naturel du Southwest et il en va de même pour son héritage culturel, à découvrir accompagné d’un guide indien.

Jour 14 CANYON DE CHELLY NATIONAL MONUMENT

Le site abrite en fait deux gorges qui partent en fourche, l’une au nord, le canyon del Muerto et l’autre au sud, le canyon de Chelly lui-même. Vous pourrez suivre aisément les routes panoramiques qui longent les deux rives au nord comme au sud et vous arrêter aux nombreux points de vue offrant des panoramas époustouflants sur le vide et les hautes falaises de grès rouge, au pied desquelles s’exposent les vestiges d’habitations troglodytiques occupées du IVème au XIVème siècle environ par les tribus d’indiens Pueblos. Si vous ne choisissez pas l’excursion obligatoirement guidée au fond des gorges, aventurez-vous tout de même en milieu de journée sur le seul sentier autorisé qui vous mène au fond du canyon à hauteur des ruines de la splendide « White House ». La balade est magnifique et le souvenir de votre émerveillement à l’arrivée vous aidera à supporter les 120 mètres de dénivelé à remonter… La route panoramique vous mène au dernier point de vue sur la splendide « Spider Rock ». Telle une gigantesque antenne montant vers le ciel, cette aiguille rocheuse de près de 300 mètres se révèle à vos yeux ébahis dans l’embrasement des couleurs de fin de journée. « Spider Rock » est sacrée pour les indiens Navajos car selon la légende, la déesse Femme Araignée qui connait les secrets du tissage, vécut au pied de l’aiguille.

Jour 15 CANYON DE CHELLY NATIONAL MONUMENT / RESERVE HOPI / GRAND CANYON NM

En route vers l’Ouest en direction du Grand Canyon. Vous suivez la route AZ 264 qui traverse le « Painted Desert » et les trois mesas délimitant la réserve Hopi enchâssée dans le territoire Navajo. Entre Keams Canyon et Hotevilla, partant de cet axe principal, des routes secondaires non revêtues desservent plusieurs petites communautés dont certaines sont les plus anciens villages du continent nord-américain. Ils se confondent avec la terre d’argile ocre et la roche brune et ne se visitent qu’avec un guide. En parcourant cette terre sacrée des Indiens Hopis, vous vous imprégnez d’une culture millénaire que cette tribu pacifique entretient avec ferveur dans ces bourgs isolés en pleine nature au bout de pistes à peine praticables. Et si vous avez la chance d’y passer en fin de semaine, vous assisterez peut-être, au village de Shungopavi, à un spectacle étonnant de danseurs sortis de nulle part portant des masques d’animaux et offrant aux enfants les fameuses poupées « katchinas ». Continuation vers l’imposant Grand Canyon et sa rive sud dont le profond précipice apparaît soudain au bout de la route, caché derrière un rideau de pins Ponderosa. Merveille géologique reconnue parc national depuis 1919, le Grand Canyon est la plus vaste gorge fluviale du monde, ouverte sur 450 km de long et 1600 m de profondeur. Ses parois vertigineuses semblables à d’immenses cathédrales rocheuses écrasent de leur majesté le fleuve Colorado qui inlassablement effrite leurs bases.

Jour 16 GRAND CANYON NM / JEROME / MONTEZUMA CASTLE NATIONAL MONUMENT

Vous laissez derrière vous la faille du Grand Canyon et traversez en direction du Sud la grande forêt nationale Kaibab pour rejoindre Williams, célèbre pour avoir été traversée par le tout dernier segment de la Route 66 encore en fonction en 1985. Son centre-ville pittoresque regorge de petits motels, de restaurants et de boutiques au style « saloon » et « rétro-fifties ». Continuation sur la highway 89 en direction de Prescott, ancienne capitale de l’Arizona et typique ville provinciale américaine bâtie au coeur de la forêt nationale éponyme. Vous bifurquez à l’est sur la sensationnelle route panoramique 89A qui sinue spectaculairement jusqu’à la ville minière fantôme de Jerome, accrochée aux pentes escarpées de « Cleopatra Hill ». Fondée en 1883, la cité prospéra jusqu’aux premières décennies du XXe siècle sur l’extraction du cuivre, de l’or et de l’argent. Les filons s’épuisèrent et la ville passa brusquement dans les années cinquante de 15 000 à 50 habitants ! Elle fut classée en 1967 et sauvée d’une disparition inéluctable à la fin des années 70 par une association qui a restauré ses anciens bâtiments et réaménagé le centre-ville en favorisant la venue de nombreux artistes, offrant une atmosphère festive à tout l’ensemble. Vous rejoignez en fin d’après-midi le site de Montezuma Castle dont l’imposante demeure de calcaire à plusieurs étages, construite en hauteur dans un renfoncement d’une falaise par les indiens Sinagua, fut mystérieusement abandonnée au XIVème siècle. Ses hautes façades d’une belle couleur ocre contrastant avec la falaise blanche, le ciel bleu profond et les sycomores bordant un ruisseau en contrebas, offrent un magnifique tableau aux visiteurs déambulant sur le sentier d’interprétation au pied du site.

Jour 17 CAMP VERDE / PETRIFIED FOREST NP (ZONE NORD) / HOLBROOK

Votre itinéraire aujourd’hui traverse alternativement un paysage plat, aride et clairsemé, puis un haut plateau forestier dense et vallonné, avant de redescendre vers le désert immense en bordure du pays Navajo. A Winslow, vous retrouvez la Route 66 que vous allez suivre vers l’est en direction du « Petrified Forest National Park ». Consacrez cette fin d’après-midi à sa section nord qui abrite un escarpement volcanique surplombant une portion particulièrement colorée du « Painted Desert ». Si par chance, un orage vous a précédés, vous apprécierez d’autant plus l’extrême beauté des pigments terreux encore humides, brillant sous la lumière rasante du soleil et s’étalant en de subtiles variations sur les pentes des collines érodées. Aventurez-vous dans la zone sauvage de la « Black Forest » avec une carte précise du site et cherchez le fameux « Onyx Bridge », un imposant tronc pétrifié enjambant le cours d’un ruisseau peu profond. Attention tout de même à ne pas vous perdre dans cette forêt de bois pétrifié de couleur sombre car il n’y a aucune indication pour vous guider !

Jour 18 HOLBROOK / PETRIFIED FOREST NP (ZONE SUD) / ROOSEVELT

Tôt le matin rendez-vous à l’entrée sud du parc national. La route panoramique traverse de hautes prairies désertiques interrompues par des escarpements soudains et des collines dénudées couleur pastel, un environnement vieux de plus de 200 millions d’années. Ainsi, quand vous déambulerez sur le sentier de la « Rainbow Forest » derrière le musée éponyme, dans ce paysage austère battu pas les vents, essayez d’imaginer à la place des corbeaux planant au-dessus de vos têtes, des ptérosaures aux ailes de cuir survolant des rivières grouillantes de poissons à écailles d’armure et d’amphibiens géants. A proximité couraient les troupeaux des premiers dinosaures. Ces billes pétrifiées tout autour de vous proviennent pour la plupart de grands conifères qui ont poussé il y a des millions d’années le long de cours d’eau, où des inondations périodiques les ont déracinés. Les arbres gorgés d’eau ont été ensevelis par les sédiments et les cendres volcaniques. Cette eau chargée en silice s’est infiltrée dans le bois, remplaçant les tissus organiques par du quartz multicolore. Ces bûches fossilisées géantes se croisent un peu partout dans le parc mais c’est en suivant le magnifique sentier de « Blue Mesa » que l’on se représente nettement comment elles ont été libérées par l’érosion. Plus au nord, le fabuleux « Newspaper Rock », offre ses deux gros rochers couverts de plus de 600 pétroglyphes et témoigne de l’ancestrale présence humaine dans la région, à l’instar du site de Puerco Pueblo. Plusieurs bâtiments d’un antique village y ont été mis au jour ainsi que de nombreux pétroglyphes dont une spirale ciselée, laquelle selon les scientifiques a été utilisée par les Indiens comme calendrier solaire. En fin de matinée, vous vous dirigez au sud vers Show Low, une ville frontière posée à plus de 1900 mètres d’altitude au coeur d’une fraîche et dense forêt de pins Ponderosa. La highway 60 parcourt la zone de transition qui relie les montagnes boisées du plateau du Colorado aux terres arides et désertiques du sud de l’Arizona en traversant des paysages variés de toute beauté, dont l’époustouflant « Salt River Canyon ». Arrivée en fin d’après-midi à Roosevelt.

Jour 19 ROOSEVELT / APACHE TRAIL / PHOENIX

Avant de vous rendre sur l’impressionnant pont qui surplombe le lac de retenue créé par l’immense barrage Roosevelt sur la « Salt River », partez tôt le matin visiter le superbe site archéologique « Tonto National Monument », réputé pour ses habitations troglodytiques occupées du XIIIème au XVème siècle par les indiens Salados. Un très agréable sentier sinuant à travers la typique nature Sonora jalonnée de magnifiques cactus saguaro, ocotillo et cholla, prend de la hauteur et vous mène au « Lower Cliff Dwelling », où vous jouirez d’une vue exceptionnelle sur le lac Roosevelt et les montagnes qui l’entourent. Il est désormais temps de vous attaquer à la fameuse route « Apache Trail » qui traverse les montagnes de la Superstition et descend dans la vallée jusqu’à Phoenix en suivant le cours tortueux de la Rivière Salée. Cet itinéraire suit dans son intégralité les anciens sentiers des indiens Apaches et fut en partie asphalté lors de la construction du barrage pour acheminer les matériaux et les hommes. Aujourd’hui, les virages aveugles en épingle à cheveux, l’étroitesse de la piste à certains endroits, les stops pittoresques comme le hameau de Tortilla Flat, ancien relais de diligence où survit un vieux saloon, le panorama fantastique sur la rivière en contrebas et sur les lacs d’un bleu limpide enchâssés dans des canyons vertigineux surmontés de pics accidentés, assurent un remarquable prestige à cette route qu’il vous faudra tout de même parcourir avec la plus grande prudence. En fin de parcours, à quelques kilomètres avant Apache Junction, une curiosité locale, la « Goldfield Ghost Town », complètera à merveille votre journée placée sous le signe du Far West, et vous enchantera assurément avant de rejoindre le monde moderne à Phoenix.

Jour 20 PHOENIX / FRANCE

Suivant l’horaire de votre vol, prenez le temps de vous prélasser au bord de la piscine sous une chaleur torride et un ciel éternellement bleu. Nuit en vol.

Jour 21 France

Arrivée en France dans la matinée.

Le prix comprend

  • Les vols internationaux a/r sur compagnie régulière.
  • Les taxes aériennes.
  • 19 nuits en hôtels 3*.
  • 20 jours de location d’un véhicule AVIS de type Compact en kilométrage illimité.
  • L’assurances LDW & TPL, taxes et surcharges aéroport.
  • Un plein d’essence, un second conducteur et le GPS.
  • Un carnet de route personnalisé.

Le prix ne comprend pas

  • Les visites, excursions et spectacles facultatifs.
  • Les boissons, pourboires et toute dépense de nature personnelle.
  • Les assurances.

Hébergement

Phoenix/Scottsdale Holiday Inn Express Scottsdale Old Town
Ajo Sonoran Desert Inn
Tucson Tanque Verde Ranch
Bisbee Copper Queen Hotel
Silver City Bear Mountain Lodge
Alamogordo Holiday Inn Express
Santa Fe Inn of the Governors
Aztec Presidential Inn & Suites
Mesa Verde NP Far View Lodge
Monument Valley  The View Hotel
Canyon de Chelly NM Thunderbird Lodge
Grand Canyon NP Grand Canyon Plaza Hotel
Camp Verde Days Inn by Wyndham
Holbrook Best Western Arizonian Inn
Roosevelt Roosevelt Resort Park
Phoenix/Scottsdale Saguaro Scottsdale

Durée

21 jours

À partir de

3 205 €

Contactez l’artisan

Bertrand Juilliard

01 55 87 82 10
Envie de ce voyage ?

Autres voyages que vous pourriez aimer

Gorge du Yangtze, Chine
À deux

Chine

Au fil du Yangtsé

Embarquez à bord du Century Glory, pour une croisière sur […]

Vue extérieure, Four Seasons Serengeti, Tanzanie
Safari

Tanzanie

Bush Break au Four Seasons Serengeti

Faites un break et envolez-vous dans les meilleures conditions pour […]

Totem, Iles Haida Gwaii, Colombie Britannique, Canada
Autotour

Canada

Rivages lointains de Colombie Britannique

Le littoral de la Colombie-Britannique recèle des sites remarquables cachant […]

Praia do Forte, Bahia, Brésil
Gastronomie

Brésil

Saveurs brésiliennes

Naturellement chaleureux et accueillants, les Brésiliens n’ont que peu d’efforts […]

Boutre traditionnel (dhow) de pêcheurs, Zanzibar
À deux

Tanzanie

Lune de miel en Afrique

Santiago du Chili, Chili
Incontournable

Chili

Incontournable Chili

Les paysages chiliens sont au-delà de ce que l’on peut […]

Pagode Sule, Yangon
Connaisseur

Birmanie - Philippines

Tour d’Asie

Wat Xieng Thong, Luang Prabang, Thailande
À deux

Laos

Incontournable Laos

Un circuit complet à la découverte des paysages sauvages du […]

Ispahan, Iran
Culture

Iran

Incontournable Iran

Ce voyage vous entrouvre les plus belles portes du monde […]

Perito Moreno, Parc National des Glaciers, Region de Santa Cruz, Argentine

Argentine

Les forces de la nature

Mélange de modernité et de traditions, Buenos Aires vous ouvrira […]

Envie d’un voyage sur mesure ?

Contactez-nous et composons ensemble votre voyage