Partir en voyage en Sénégal

Le Sénégal est l'un des pays les plus chaleureux de l'Afrique. Sa population de 14 millions d'habitants est connue pour son caractère enjoué, accueillant et attachant. On ne peut que se sentir bien dans ce pays où tout le monde a le sourire ! Il est aussi connu pour ses sites à couper le souffle, où la nature est préservée. Les parcs nationaux travaillent au quotidien pour que chaque animal ait une chance de vivre. Ainsi, il est possible d'observer des oiseaux, de visiter des îles, de se promener au milieu des mangroves. Et si d'aventure, on souhaite se reposer pendant ce séjour sur mesure, des plages sont à disposition. Elles ont toutes du caractère, avec leur dense végétation. On en oublierait presque que seulement 56 % de la population a accès à l'électricité et que le Sénégal est en voie de développement....Lire la suite

En savoir plus

Devise

Franc CFA

Temps de vol

5h30

Décalage horaire

-1h

Il semble que nous ne puissions trouver ce que vous recherchez.

La culture qui fait le charme du Sénégal

Le Sénégal est un pays qui s’étend sur 196 000 km2 et où la langue officielle est le français. L’histoire et l’influence des pays voisins ont forgé des traditions propres à la région. C’est ainsi que des spécialités sénégalaises sont apparues, comme la dibiterie (mouton grillé), le thiéboudienne (riz au poisson et légumes), le maffé (boeuf et poulet, accompagnés de pâte d’arachides, de tomates et de riz). Des boissons ont également été créées au Sénégal. C’est le cas du bissap qui se révèle être une infusion de fleurs d’hibiscus, du tomarin qui est le résultat d’une décoction de fruit du tamarinier. Alors, pendant ce circuit, il ne faut pas passer à côté d’une occasion de goûter à toutes ces spécialités qui vont dépayser vos papilles ! La musique et la danse ont une part importante dans la vie des Sénégalais. L’une des danses à apprendre est le mbalax, une danse lascive. Mais la plus sexy reste le songama, qui veut dire « attaque-moi » en wolof. Si ces danses sont plutôt contestées pour leur manque de moral, ce n’est pas le cas des danses les plus traditionnelles. Les danseurs ont l’habitude de bouger au rythme de la musique capverdienne, mais aussi de la salsa sénégalaise.

Les lieux incontournables du Sénégal

Le voyage peut commencer ! Première étape : la capitale, Dakar. Carrefour entre l’Afrique et l’Occident, elle est rapidement devenue un lieu de rassemblement pour tout l’Afrique de l’ouest. La ville bouge au rythme de la musique. Son bouillonnement peut être étourdissant à bien des égards, entre les sous-sols sonores, les buveurs d’ataya aux terrasses, les démonstrations de tambours. Ici, il suffit de se laisser porter par l’ambiance locale. Au fil des années, elle ne cesse d’évoluer. Au milieu de cette modernisation, des bâtiments coloniaux sont encore visibles, derniers vestiges d’une époque révolue. Non loin de Dakar, l’île de Gorée propose un dépaysement total. Cette petite île est occupée par de jolies maisons fleuries, toutes réunies autour du sable. L’île est si petite qu’il est possible de la visiter à pied ou en vélo. Une journée suffit pour la parcourir entièrement. Après cette balade, pourquoi ne pas se poser quelques instants sur la plage et profiter du coucher de soleil ? Le désert de Lampoul semble sorti d’une carte postale. Son sable orangé s’entasse sous forme de dunes. Il s’étend à perte de vue. La meilleure façon de le parcourir est de faire une promenade à dos de chameaux. Si ce désert de 18 km2 impressionne déjà, il n’est rien comparé aux dunes de Maurtinaie. Simple avant-goût, il a déjà tout pour impressionner et marquer les esprits. Le patrimoine architectural de Saint-Louis en fait un incontournable du Sénégal. Enrichie par une époque coloniale, la ville préserve encore aujourd’hui les grandes bâtisses caractéristiques de cette époque. Les balcons en fer forgé lui confèrent un air de cité. Lorsque la nuit est tombée, en tendant bien l’oreille, il est même possible d’entendre le clapotis de l’océan.Pour aller dans le Pays Bassari, il faut s’accrocher ! La route est accidentée, entre les nids de poule et les cailloux. Cette expédition vaut la peine d’être vécue : derrière les collines vertes, la cascade de Dindafelo se cache. Elle alimente un bassin naturel dans lequel il est possible de se baigner.