Partir en voyage en Kirghizie

Peu connu des touristes, le Kirghizistan est un pays d'Asie centrale qui a été ballotté par l'Histoire et conservé par sa nature. Le Kirghizistan, – nom qui signifie pays des Kirghizes –, ou la Kirghizie, dévoile une superficie de près de 200 000 km² et concentre une petite population qui effleure les 6 millions d'individus dont un cinquième vit dans la capitale sise au nord du pays, Bichkek. Frontalier de l'Ouzbékistan, du Tadjikistan, du Kazakhstan et de la Chine, le pays est très représentatif de l'Asie centrale. Outre la culture héritée des nomades et des semi-nomades ainsi que de l'URSS, le pays bénéficie d'une fantastique fresque montagneuse dont les plus hautes cimes atteignent 7400 mètres ; par ailleurs, l'altitude moyenne du pays est d'environ 3000 mètres alors que plus de 94 % du territoire est occupé par les montagnes dont certaines ont vu s'écrire le scénario de la route de la soie....Lire la suite

En savoir plus

Devise

Som

Temps de vol

9h

Décalage horaire

5h

Yourte, Kirghizie
À deux

Kirghizie

Incontournable Kirghizie

Découvrez le patrimoine culturel du Kirghizstan et plongez au coeur […]

Kalta Minor minaret, Khiva, Ouzbékistan
Atypique

Kirghizie - Ouzbékistan

Atypique Ouzbékistan – Kirghizie

Medersa Koukeldach, Tachkent, Ouzbékistan
Connaisseur

Kirghizie - Ouzbékistan

Une route de la soie

Route de Marco Polo, route de la soie, terres de […]

Désolé, il n'y aucune suggestion correspondant à vos critères.
Pourquoi ne pas nous demander un devis sur mesure ?

Créez votre voyage

Votre voyage en Kirghizie


Le Kirghizistan s’adresse aux touristes et voyageurs désirant explorer la nature sauvage de l’Asie centrale. Le pays offre la possibilité d’organiser de très nombreux treks et randonnées en collant au plus près de la vie des populations itinérantes. La chaîne de Tian Shan, à l’Est du pays, marque la frontière avec la Chine et arbore le pic Pobedy, à 7 439 mètres d’altitude. À l’ouest, les Monts Ferghanasont le reflet du massif du Pamir, au Sud. Des vallées se développant à perte de vue, colline après colline, montagne après montagne, cachent des merveilles naturelles et historiques.
Le Tian Shan est listé au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son réseau de routes du corridor de Chang’an-Tian-shan, une partie de la route de la soie, qui a contribué à l’essor des civilisations modernes en reliant la Chine à l’actuelle Turquie. La partie occidentale de ces monts est également listée au patrimoine de l’UNESCO en raison de sa flore et de sa faune préservées et uniques (comme le sapin Tian-Shan). Un ancien océan disparu a disséminé plusieurs imposants lacs (parfois salés) entre les montagnes. Ainsi, le Yssik Kul s’étire sur près de 6400 km² en créant une véritable mer intérieure à plus de 1600 mètres d’altitude. Les villes s’établissent dans les vallées (souvent hautes) et s’entourent de forêts de genévriers, de mélèzes et d’épicéas alors que la faune s’observe, tant domestiquée par l’homme (comme le faucon et le cheval), tant à l’état sauvage (comme le léopard sauvage). Les champs de fleur surgissent, vastes comme l’horizon, impromptus, au détour des chemins. Les glaciers y sont magnifiques (comme le Ak-sai), des sources d’eau chaude viennent ponctuer une journée de randonnée dans la vallée d’Altyn Arashan, les couchers de soleil s’échinent à tourner la page d’un séjour passé sur un pâturage de montagne, les canyons font place aux échancrures et aux lacs purs : la beauté de la Kirghizie est partout.

Les activités à ne pas manquer en Kirghizie


Si les activités possibles sont nombreuses, le Kirghizistan est un pays qui appelle à prendre le temps. Les espaces sont amples, l’air y est agréable, surtout en été (à partir de juillet) qui est la saison la plus recommandée pour un voyage : le reste du temps, le pays est sous la neige qui, si elle sublime le paysage, réduit les activités et fatigue la population. Néanmoins, les divertissements ne manqueront pas. Les occupations de plein-air sont le principal intérêt du pays. Les randonnées y sont nombreuses, les treks tout autant ainsi que les sessions d’alpinisme. Les voyageurs aiment s’orienter vers les longues traversées du pays en vélo ou partir à la découverte de la vie des nomades, en vivant dans une yourte et en arpentant un coin de pays sur le dos d’un cheval robuste.
La proximité animale pourra conduire le voyageur à s’occuper du lait des juments ou encore à photographier les nombreux oiseaux.
De confession principalement musulmane, le pays garde la surimpression de l’URSS, notamment au travers de ses villes, de quelques bâtiments communistes, de ces places étrangement régulières et organisées, comme la place Ala-Too, à Bichkek, de ses figurines de Lénine et d’autres vestiges. Par ailleurs, si la langue officielle est le kirghize, il peut être très utile de parler russe pour se faire comprendre (davantage qu’anglais). D’un point de vue pratique, la cuisine est très simple et répond aux attentes des voyageurs à la recherche d’authenticité : la nourriture est représentative des conditions des populations d’Asie centrale. L’électricité respecte les mêmes standards qu’en France.
L’autotour et le circuit sur mesure sont des moyens efficaces de profiter des meilleures attractions naturelles du Kirghizistan, permettant au voyageur de prendre le temps d’admirer un pays qui, au sens littéral, promet monts et merveilles.